Elections SNARP 2021

Elections présidence snarp 2021 détectives privés

Elie QUENET élue présidente du syndicat des détectives privés

L’élection à la présidence du SNARP 2021. Après 10 ans à la tête du Syndicat National des Agents de Recherches Privées, Jean-
Emmanuel DERNY confie la présidence à Elie QUENET. Un vote historique qui illustre la
volonté, portée par l’ensemble de la profession, de redessiner l’avenir des détectives privés.

En effet, en tant qu’acteurs incontournables du droit et de la sécurité privée, le SNARP participe à la reconnaissance de la profession.

C’est pour cela, que le SNARP est le syndicat historique et majoritaire des détectives privés,
depuis de nombreuses années. Ainsi, il se positionne comme l’interlocuteur privilégié auprès des organisations, administrations et instances gouvernementales.

Il faut souligner, qu’après 10 ans de présidence inchangée, une situation inédite s’est présentée aux adhérents le 28 mai 2021. En effet, la candidature d’Elie QUENET a été retenu avec plus de 60% des voix.

Ainsi, la nouvelle présidente reflète l’évolution de la profession et apporte avec elle une énergie nouvelle. Mais aussi avec le renfort d’une équipe pluridisciplinaire de femmes et d’hommes d’âges et d’horizons
différents.

ELECTIONS PRESIDENCE SNARP : UNE FEMME À LA PRÉSIDENCE

A savoir, héritière de l’un des plus anciens cabinets de détectives privés parisiens, Elie QUENET dirige depuis
2015 le groupe FARALICQ. Plus précisément, une entreprise familiale pour laquelle elle officie depuis plus de 20 ans comme détective privée.

Premièrement engagée dans la profession, elle occupe le poste de Trésorière du SNARP
de 2013 à 2017, puis de Vice-Présidente en 2018. Elle est également membre de la CLAC
(Commissions locales d’agrément et de contrôle) Nord depuis janvier 2015.

Si, l’élection de présidente du SNARP pour 2021 est une première, la représentativité des
femmes reste encore rare dans le secteur. Cette élection traduit ainsi la volonté de moderniser la profession et de l’engager vers plus de mixité.

DÉTECTIVES PRIVÉS : À LA CROISÉE DES CHEMINS

En effet, les détective privés sont encore méconnus et associés à tort aux fictions populaires. Pourtant, la profession de détective privé en France est une activité réglementée. De toute évidence, elle représente un maillon essentiel des professionnels du droit, de la sécurité privée et de la justice. Ils contribuent à la recherche et à l’administration de la preuve.

Il faut souligner, qu’en l’espace de près de 20 ans, la profession s’est volontairement structurée, moralisée, répondant aux exigences du secteur. Ainsi, en matière de formation obligatoire, de casier judiciaire vierge, ou de formation continue explique Elie QUENET suite à son élection à la présidence du SNARP pour 2021.

Pourtant, le secteur souffre toujours d’un manque cruel de considération de la
part du législateur.

MOYENS DES DETECTIVES PRIVES

Une défaillance qui s’exprime non seulement par la confusion entre les terminologies officielles et usuelles de l’activité des détectives privés…).

Mais également par le manque de moyens accordés aux professionnels pour faciliter le recueil de
preuves.

Pourtant, l’accès à certains outils a été ouvert à d’autres professions non réglementées.

Néanmoins, le contour de notre exercice a été défini par la jurisprudence, alors même que ce rôle devrait
appartenir au législateur. Grâce aux affirmations de la nouvelle présidente du SNARP.

Ainsi, en un siècle, seules deux lois ont permis d’encadrer a minima l’activité, la dernière datant d’il y a déjà 40 ans.

En effet, la loi de 1983, modifiée en 2003 sur la sécurité globale constitue une micro-réforme.

ELECTIONS PRESIDENCE SNARP : PRESERVATIONS DES LIBERTES

Aujourd’hui encore, la loi du 25 mai 2021 préservant les libertés est symptomatique du manque de concertation
avec notre profession. Au regard, de l’absence du soutien du ministère de l’Intérieur.

Plus précisément, le secteur de la sécurité est en mutation et l’État appelle à la mise en oeuvre d’un continuum de la profession.

Pour ce faire, le SNARP s’engage plus que jamais à travailler de concert
avec l’État et les différents acteurs. Ainsi, il concrétise les synergies possibles.

A PROPOS DE LA PROFESSION

Elections présidence snarp 2021 détectives privés

En premier lieu, la profession d’Agent de Recherche Privée est inscrite au Titre II du code de la Sécurité Intérieure.

Ainsi, la profession d’Agent de Recherches Privées est définie comme :

– La profession libérale qui consiste, pour une personne, à recueillir, même sans faire état de sa qualité ni révéler l’objet de sa mission. Mais aussi, ne pas divulguer des informations ou renseignements destinés à des tiers, en vue de la défense de leurs intérêts.

REGLES DE LA PROFESSION

L’activité de détective privé est régie et contrôlée par le Conseil National des Activités Privées de Sécurité établissement public.

Ainsi, le CNAPS est sous la tutelle du ministère de l’Intérieur. Il répond à un code de déontologie strict et s’inscrit aujourd’hui comme un maillon essentiel de la chaîne du droit.

C’est ainsi que, le CNAPS permet aux détectives privés dûment déclarés de procéder à la
recherche de preuve auprès des particuliers. Mais aussi auprès des entreprises et du secteur public.

ELECTIONS PRESIDENCE SNARP : A PROPOS DU SNARP

Tout d’abord, le SNARP (Syndicat National des Agents de Recherches Privées) est le plus ancien et plus important syndicat de la profession.

C’est ainsi, qu’il réunit près de 200 adhérents à l’échelle nationale et internationale, il est l’unique syndicat français reconnu.

De surcroît, il a élu madame Elie QUENET aux élections du SNARP en 2021

RECONNAISSANCE DU CNAPS

En effet, le CNAPS est reconnu par l’Internationale Kommission der Detektiv-Verbände (IKD), syndicat inter-européen regroupant près de 3.000 agents.

Fort de cette représentativité, par les nouvelles élections de 2011 par madame Elie QUENET, le SNARP oeuvre activement à l’évolution et à la reconnaissance de la
profession d’Agents de Recherches Privées.

Mais aussi aux valeurs qu’il fédère.

De surcroît, il est membre fondateur de la Fédération Française de la Sécurité Privée (FFSP). Cela étant, le SNARP siège au Collège du CNAPS, dans les commissions locales de régions (CLAC).

C’est la raison pour laquelle, l’agence SANEGON adhère au CNAPS et respecte le code de déontologie de la profession de détective privé.

Pour défendre vos intérêts privés, prenez contact avec l’agence SANEGON au 06 32 17 40 85 ou via le formulaire de contact

L’agence SANEGON détective privé vous reçoit dans ses bureaux à :

LILLE

AMIENS

ROUEN

Philippe Sanegon

Philippe Sanegon

À propos de nous

L’agence SANEGONdétective privé Expert Agréé, 32 ans d’expérience, vous assiste pour tout type d’enquête particuliers et professionnels.

Actualités

Voeux 2023, défendez vos droits

Voeux 2023

Voeux 2023 continuer à défendre vos intérêts et vos droits, n’hésitez pas à prendre contact avec nos services A L’occasion des voeux de 2023, l’agence

Lire la suite »
Elections présidence snarp 2021 détectives privés

Elections SNARP 2021

Elie QUENET élue présidente du syndicat des détectives privés L’élection à la présidence du SNARP 2021. Après 10 ans à la tête du Syndicat National

Lire la suite »